Les chambres d’hôtes dans les pays francophones

Pouvoir recevoir des touristes chez soi et avoir la possibilité de les héberger ne se fait pas n’importe comment. Avoir une chambre d’hôtes implique le suivi d’une réglementation parfois stricte encadrant cette activité.

Ce n’est qu’assez récemment que l’exploitation de chambre d’hôtes a été reconnue comme une activité pleine et entière. L’entrée en vigueur des règlementations les régissant a eu lieu vers la fin du XXe siècle ,voire dans certains cas au début du XXIe siècle.

En France, un hôte pouvant loger des touristes doit se conformer à la réglementation. Par exemple, il n’a la possibilité d’exploiter que cinq chambres d’hôtes et ne peut recevoir qu’un maximum de quinze personnes simultanément. Si cette limite est dépassée, l’établissement est considéré comme un hôtel et l’activité relève alors du domaine de l’hôtellerie.

En outre, il est impératif que les chambres se situent chez l’hôte, que ce soit dans le bâtiment principal ou dans des bâtiments annexes situés sur la même propriété. Dans tous les cas, c’est à l’hôte de vous accueillir au début de votre séjour.

Concernant les repas, ces derniers doivent être pris à la table de l’hôte et en sa présence, c’est-à-dire qu’il doit partager le repas avec vous. Seules les personnes logeant dans les chambres de l’hôte doivent pouvoir profiter du repas et un seul menu doit être proposé. Ces différentes mesures strictes ont pour but d’éviter que les chambres d’hôtes ne se transforment en restaurants.

Les chambres d’hôtes ont pour obligation d’assurer un ensemble de services, incluant la fourniture du linge de maison, l’accès aux toilettes et à la salle de bain, le petit-déjeuner, et les règles d’hygiène et de sécurité doivent être respectées.2604008674_27fc5c25b5_b

À l’étranger, nous retrouvons globalement les mêmes règlementations : par exemple au Québec, il n’est pas non plus possible d’accueillir plus de quinze personnes en même temps.

Force est de constater que les règles de fonctionnement des chambres d’hôtes sont strictes, mais si elles sont si contraignantes, c’est avant tout pour garantir le bien-être des personnes reçues.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *